Présents : Marie LANDRON (ACAPACC), Frédéric CLOUET (ACAPACC),
Christophe DECLOMESNIL (ACAPACC) et Thierry CHANTELOT (de l’association pour la
défense de la qualité de vie du secteur de Norrey)
M. Michel LAFONT a eu la courtoisie de nous recevoir, afin d’échanger sur le projet de Caen la Mer d’allongement de la piste de l’aéroport de Caen- Carpiquet et plus largement sur le trafic aérien et ses nuisances.
Nous lui avons fait part de nos doutes sur la réelle nécessité économique du projet, qui, pour se justifier financièrement, dépend de l’accroissement hypothétique de la demande de transport aérien et dépend aussi particulièrement des retombées économiques des voyages d’affaires (25%
des voyages sont liés au travail), qui ne peuvent être mesurées. Investir 15 millions d’euros dans un équipement dont on ne connaît pas l’utilité, ni la rentabilité pour le territoire, nous semble désinvolte.
Nous lui avons également indiqué qu’il était désormais prouvé que le transport aérien générait énormément de gaz à effet de serre (GES), et qu’il était par conséquent préférable d’investir l’argent public dans d’autres moyens de déplacement, les élus étant tenus de veiller à la préservation de la santé de leurs concitoyens.
M. Michel LAFONT nous a répondu : « Je ne nie pas les impacts d’un tel équipement mais l’aéroport et son allongement contribuent à l’attractivité de Caen la Mer. Chaque citoyen de l’intercom a sa part de répartition des
nuisances, et les élus feront tout pour les canaliser. »Télécharger